SALARIES des QUINCAILLERS

Les salaires

Cliquez sur "Lire la suite" pour consulter les grilles de salaires pour les employés, les agents de maîtrise et les cadres.

Accord au 1er Juillet 2016  :


Employés

Niveau

Échelon

Salaire

I

1

1 474

2

1 476

3

1 478

II

1

1 481

2

1 496

3

1 509

III

1

1 515

2

1 540

3

1 554

IV

1

1 557

2

1 586

3

1 602

Personnel de maîtrise

Niveau

Échelon

Salaire

V

1

1 614

2

1 692

3

1 753

VI

1

1 764

2

1 851

3

1 936

Cadres

Niveau

Échelon

Salaire

VII

1

2 469

2

2 660

3

2 885

 VIII

1

3 037

2

3 186

3

3 336

IX  

4 114

 
 
 
 
 

 * Le SMIC a été revalorisé au 1er janvier 2016 à 9,67 €/h brut, soit 1.466,62 € brut/mois. Cette hausse s’applique à tous salaires en dessous du SMIC.

* Le SMIC a été revalorisé au 1er janvier 2015 à 9,61 €/h brut, soit 1.457,52 € brut/mois. Cette hausse s’applique à tous salaires en dessous du SMIC.


Pour les salariés ayant plus de 3 ans d’ancienneté :

Rémunération annuelle garantie (RAG) correspondant au minimum conventionnel annuel à assurer aux salariés concernés :

La RAG s’apprécie par année civile.

La RAG est déterminée pour chaque niveau d’emploi et chaque échelon selon la formule de calcul suivante pour un salarié à temps complet présent toute l ’année:

Minimum conventionnel mensuel x 12 mois majoré de 2% et augmenté de :

• 3% après 3 ans d’ancienneté
• 6% après 6 ans d’ancienneté
• 9% après 9 ans d’ancienneté
• 12% après 12 ans d’ancienneté
• 15% après 15 ans d’ancienneté

Pour un salarié présent seulement une partie de l’année un calcul au prorata est effectué.

Pour un salarié à temps partiel, un prorata par rapport à son temps de travail est également effectué.

Au mois de décembre de chaque année une comparaison entre le salaire annuel perçu par chaque salarié et le montant RAG correspondant au niveau d’emploi est effectuée pour déterminer si un complément de salaire doit être versé.

Pour effectuer cette comparaison, ne sont pas pris en compte :

Les remboursements de frais professionnels, les heures supplémentaires et leurs majorations, les indemnités travail de nuit, dimanches et jours fériés, les éventuelles sommes versées au titre de la participation ou l’intéressement.